Protégez votre enfant de l’hiver

L’hiver peut être bien pire lorsque vous devez protéger votre enfant. Essayez ces quelques astuces pour lutter contre le froid, éviter les microbes et garder votre bébé en bonne santé.

Laver ses mains

Se laver les mains régulièrement est la manière la plus simple et la plus efficace de se débarrasser des microbes responsables des rhumes et de la grippe. Apprenez à votre enfant à se laver les mains sous l’eau chaude avec du savon après avoir utilisé les toilettes, avant les repas et régulièrement au cours de la journée.

Manger chaud et faire le plein de vitamines

Réchauffez votre bébé de l’intérieur avec des plats copieux. Vous pouvez lui préparer des soupes ou des plats mijotés. Vous pouvez incorporer à votre cuisine gingembre, ail et miel (si votre bébé a plus d’un an) pour toute la famille, puisque ces aliments réchauffent le corps naturellement.

Par ailleurs, optez pour des oranges et des légumes verts foncés comme les épinards, riches en vitamine C, pour vous donner un bon coup de boost.

Dormir

Tout d’abord, et selon l’âge de votre enfant, assurez-vous qu’il dort suffisamment la nuit et pendant les siestes si nécessaire, afin d’atteindre une quantité de sommeil suffisante. Le fait d’habiller votre bébé pour dormir est particulièrement important, les bébés dorment mieux quand ils sont à l’aise et au chaud. Si vous prenez bébé au lit avec vous, il bénéficiera de la chaleur de votre corps et n’aura pas besoin d’être autant couvert.

S’assurer que les vaccins sont à jour

Vous pouvez protéger votre enfant contre certains virus et bactéries tout simplement en faisant en sorte que ses vaccins soient à jour. Pensez à renouveler le vaccin contre la grippe chaque année.
Boire beaucoup
À tout âge, il est important de rester hydraté, pour stimuler les défenses immunitaires. En hiver, vous avez encore besoin de boire beaucoup parce que vous ne transpirez pas autant qu’en été. L’eau reste la meilleure option, ainsi que le lait et un peu de jus dilué de temps en temps.

Nouvelle année : 3 gestes simples pour perdre du poids

Après les excès culinaires des fêtes, cela est fréquent que la résolution la plus commune de la nouvelle année soit de perdre du poids. Si le fait d’atteindre un poids santé nécessite engagement et volonté, il existe aussi des façons de rendre la tâche plus facile encore. Découvrez des manières simples et scientifiquement prouvées que vous pouvez adopter dès aujourd’hui pour commencer à perdre du poids.

Buvez de l’eau

Nous connaissons déjà les bienfaits de l’eau sur notre santé. En effet, c’est une des plus vieilles règles dans les livres de régime, en effet boire de l’eau peut vraiment vous aider à mincir. Beaucoup de personnes pensent qu’elles ont faim quand en fait elles ont juste soif, ce qui favorise en fait le grignotage.
Investissez dans une bonne bouteille d’eau et emportez-la partout ! Elle vous encouragera à rester motivé toute la journée. Boire de l’eau peut réellement vous aider à vous sentir rassasié, certains experts estiment qu’il faut boire un verre avant chaque repas.

Soyez actif

Faites de l’exercice ! Brûlez des calories en énergisant votre style de vie. Si vous avez peur d’adhérer à une salle de gym, faites simplement de petits changements dans votre quotidien, comme marcher pendant 30 minutes chaque jour.

Si la marche ou le gymnase vous ennuient, essayez d’autres activités qui peuvent vous aider physiquement. Natation, danse, escalade de rochers voire même bowling sont d’excellents moyens de se sculpter tout en se faisant plaisir.

Regardez moins la télé

Certaines études indiquent que le temps passé devant l’écran entraîne une augmentation du risque de surpoids et d’obésité. Ceci a du sens. Effectivement, tout ce temps avachi sur votre canapé correspond à du temps pendant lequel vous ne vous dépensez pas à la gym et où vous n’êtes pas actif.

3 façons de rester heureux cet hiver

Si vous souffrez du blues de l’hiver, découvrez quelques façons de rester heureux même pendant les jours les plus sombres.

Trouvez des activités pour profiter de l’hiver

Un monde pluvieux, de neige, de glace ou de froid est un joli monde à part, où les sons et les odeurs lui sont propres. Si vous êtes amateurs de photos par exemple, l’hiver est une réelle source d’inspiration et présente des couleurs différentes, idéales pour travailler.

Offrez vous de longues promenades

S’offrir une grande balade est l’une des plus grandes joies de l’hiver ! S’il y a quelque chose de magique, c’est grâce à cette puissante lumière du matin qui vous permet d’apprécier la nature différemment. Si vous avez un chien, promenez-le même pendant l’hiver, en en prenant soin (voir notre article sur comment protéger son chien en hiver).

Mangez des aliments sains

Si vous ne vous souciez pas, ni de votre alimentation, ni de ce que vous buvez, cela peut vous rendre faible et apathique tout l’hiver. Une alimentation saine est excellente pour le cerveau, comme les légumes verts, les choux de Bruxelles, les patates douces et les aliments riches en Oméga 3. Par ailleurs, maintenez votre apport en vitamines. La vitamine B est importante pour aider à ne plus avoir le blues hivernal.

Tous nos compléments en vitamines B

 

Conseils pour prendre soin de votre chien cet hiver

La saison d’hiver est une jolie période de l’année, rimant avec fêtes et vacances. Cependant, il faut être conscient et prudent avec son chien, cette saison pouvant être un danger pour lui. Tous les chiens ne sont pas égaux quant à leur tolérance au froid. Bien sûr, un Husky de Sibérie est davantage préparé à la neige qu’un Chihuahua, même si cela ne signifie pas qu’il ne peut pas avoir des gelures ou hypothermies, notamment lors de conditions météorologiques extrêmes.

Augmentez les calories

Pour un chien qui passe beaucoup de temps à l’extérieur, augmentez la quantité de nourriture par rapport à ce qu’il a l’habitude de manger. Vous pouvez par exemple passer d’un repas par jour à deux voire même trois, donnés en petites portions. Par ailleurs, vous pouvez simplement changer la nourriture et opter pour une plus riche en calories.

À l’intérieur

Pensez à laisser votre chien à l’intérieur pendant les mois de gel, surtout si vous habitez dans des régions plus froides. Par ailleurs, le fait de se mettre au chaud après avoir été dans le froid peut provoquer des démangeaisons et desquamations de la peau, notamment à cause de l’air sec. Pensez donc à humidifier votre intérieur et à sécher votre chien dès qu’il rentre, en prenant soin de ses pattes et coussinets (pensez à bien sécher entre). Retirez aussi toutes les petites boules de neige formées entre ses coussinets.

Ne rasez jamais de près votre chien en hiver et habillez-le !

Une couche supplémentaire fournit davantage de chaleur. Si votre chien a des poils courts, pensez à lui mettre un manteau ou un pull avec un col haut, pour une couverture depuis la base de la queue jusqu’au ventre.
Si votre chien a un poil fin, n’hésitez pas à lui mettre une veste d’hiver. Assurez-vous que la veste est confortable et que votre chien n’urine pas sur la sangle du ventre, ce qui pourrait par la suite aggraver les engelures ou les lésions dues au froid.
Gardez un œil sur les gelures
20 minutes de marche à l’extérieur ne posent normalement pas de problème, mais si votre chien court pendant des heures ou s’il est dehors pendant un temps prolongé, des cristaux de glace peuvent se développer dans les extrémités comme les oreilles, le prépuce, la vulve, le bout de la queue ou les pattes. Soyez très prudent si vous notez certains signes comme des rougeurs, froideurs au toucher, gonflements ou desquamations des tissus.

Si vous constatez des signes de gelures, mettez votre chien à l’abri et au chaud immédiatement.

Souffrez-vous d’un manque de magnésium ?

Les symptômes d’un manque de magnésium peuvent correspondre à des crampes musculaires, des tics faciaux, des troubles du sommeil, une dépression, des maux de tête, des syndromes prémenstruels et autres douleurs chroniques. Alors, qui signifie exactement une carence en magnésium et quels en sont les symptômes ?

Fonction du magnésium

Le magnésium est impliqué dans plus de 300 réactions biochimiques dans le corps. Il permet de maintenir la régularité de la contraction et relaxation du muscle, la fonction nerveuse, le rythme cardiaque, un système immunitaire sain et des os forts et solides. Il contribue à la production et au transport de l’énergie, à la fabrication des protéines et des réactions enzymatiques. En outre, il régule le taux de sucre dans le sang, permet une pression artérielle normale et prévient de certains problèmes chroniques comme l’hypertension, les problèmes cardio-vasculaires et le diabète.

Symptômes neurologiques

Les premiers signes d’une carence en magnésium peuvent correspondre à des troubles gastro-intestinaux. Ces problèmes peuvent aller d’une simple perte d’appétit jusqu’à des nausées ou des vomissements.
Par ailleurs, certaines études ont montré un lien entre le magnésium et le système nerveux. Dans certains cas, ce minéral semble avoir un effet positif sur le stress, l’irritabilité, l’anxiété et la dépression. En outre, les problèmes de mémoire ou cognitifs peuvent être dus à un manque de magnésium.

Symptômes musculaires

Il a été démontré que le magnésium permettait de stabiliser l’axone, la fibre nerveuse qui transmet les informations loin des cellules nerveuses du corps humain. Lorsque la quantité de magnésium baisse, le résultat influence l’activité neuromusculaire, ce qui peut engendrer des tremblements musculaires, des crampes, des spasmes et une certaine faiblesse musculaire. De plus, une carence en magnésium provoque d’autres symptômes comme des vertiges, une perte d’équilibre et la tête qui tourne.

Symptômes cardiovasculaires

Un taux de magnésium trop bas peut avoir un réel impact sur l’activité cardiaque, au même niveau de ce que l’on pense traditionnellement quant à l’influence importante de la graisse ou du cholestérol. Une recherche antérieure a révélé qu’un taux faible de magnésium était lié à de nombreux facteurs de risques cardiovasculaires connus comme l’hypertension artérielle, l’accumulation de la plaque artérielle, le cholestérol et le durcissement des artères. Les personnes souffrant d’un manque de ce minéral sont sujettes à une arythmie ou un rythme cardiaque anormal.

Tous nos compléments alimentaires à base de magnésium

Décembre : des conseils pour éviter de tomber malade

L’hiver et le mois de décembre correspondent à la saison des rhumes et de la grippe. Chaque année, plus d’un milliard de cas de rhumes sont recensés, et 200 000 personnes sont hospitalisées à cause de complications de grippe. Découvrez quelques conseils efficaces pour limiter les risques d’attraper un rhume ou une grippe.

Lavez vos mains et éloignez-les de votre visage

La plupart des gens touchent inconsciemment leur bouche, leur nez, les yeux et leurs lèvres des centaines de fois par jour. Cependant, la meilleure façon d’attraper un rhume est de faire entrer le virus dans votre système par le nez, les yeux et la bouche. Ainsi, évitez de vous toucher le visage en vous rongeant les ongles par exemple, ou en vous grattant le nez.

En vous lavant les mains fréquemment, au moins 20 secondes avec du savon et de l’eau, vous pouvez éliminer le virus de vos mains et ainsi tuer sa prolifération. En l’absence d’eau et de savon, et si cela est compliqué de vous laver les mains régulièrement, gardez un gel désinfectant pour les mains près de vous.

Air frais et désinfection de la maison

Il est vraiment important d’ouvrir régulièrement vos fenêtres pendant l’hiver. Dormir et rester dans une chambre non aérée et sans air qui circule augmente le risque d’attraper des virus.

Les virus du rhume et de la grippe peuvent rester vivants sur les surfaces pendant plus de 2 heures. Ainsi, il est indispensable de se laver les mains fréquemment, surtout lorsque vous êtes en lieu public. Désinfectez votre maison très régulièrement, en accordant une attention particulière aux poignées de porte et de tiroirs, aux comptoirs de cuisine et aux télécommandes.

Dormez profondément

Le fait de ne pas dormir influe sur votre système immunitaire, ce qui vous rend plus vulnérable aux microbes. Une semaine de travail avec moins de quatre heures de sommeil par nuit peut modifier la fonction des gènes, en changeant les voies qui passent dans votre système immunitaire, et peut ainsi développer l’inflammation.

Buvez de l’eau

Pour se débarrasser des germes et des microbes, l’eau est primordiale, permettant au corps de se « rincer ». Si vous sentez apparaître les symptômes du froid, buvez énormément d’eau afin d’empêcher le développement du rhume et de la grippe. Par ailleurs, l’eau vous permet d’être bien hydraté et de rester sain.

Mangez sain

Un grand nombre de maladies peut être totalement guéri en changeant simplement ses habitudes alimentaires, et en optant pour une alimentation saine. Privilégiez un apport important en antioxydants, vitamines et eau. N’oubliez pas que manger 8 portions de légumes colorés chaque jour maintient votre système immunitaire en forme.

Pourquoi boire de la tisane en hiver ?

Quand le froid arrive et tout au long de l’hiver, les tisanes et infusions sont très intéressantes car, en plus de nous apporter chaleur et réconfort, elles nous hydratent. Par ailleurs, les plantes qu’elles contiennent ont d’excellentes vertus pour notre santé.

Le gingembre

Excellent remède contre les rhumes et la grippe, le gingembre fut utilisé très longtemps pour calmer de nombreux symptômes. L’hiver, une tasse de tisane au gingembre permettra de vous rafraichir, en vous apportant force et énergie. Il est aussi un grand stimulant du système immunitaire et aide à soulager les maux d’estomac : il est une aide à la digestion. Par ailleurs, le gingembre est un anti-inflammatoire et peut soulager l’arthrite et les articulations.

La camomille

Le mot « camomille » est une plante qui appartient au genre « Matricaria », ce qui signifie « femelle » en latin, soulageant notamment les règles douloureuses. Si elle a des propriétés antispasmodiques, elle peut aider à soulager les gaz trop douloureux, les ballonnements et les crampes. Par ailleurs, la camomille aide à soulager les troubles anxieux en relaxant et en apaisant l’estomac. Pour de meilleurs résultats, buvez une tasse de tisane à la camomille 30 minutes environ avant le coucher.

Le thé noir à la rose

Ce thé au parfum merveilleux de pétales de roses est aussi très doux. Il a une odeur agréable et permet de débloquer certains blocages, en particulier ceux situés au milieu du corps. Pour les femmes, la rose soulage les crampes menstruelles.

La lavande

La lavande est une plante bien connue, qui est habituellement utilisée pour mettre sous les oreillers. En effet, cette plante favorise la détente, un sommeil de qualité et réduit le stress. Une autre utilisation traditionnelle de la lavande est faite pour soulager les douleurs digestives, y compris les maux d’estomac, l’anxiété et l’indigestion.


La menthe poivrée

La menthe poivrée est naturellement utilisée pour déstresser le corps et aider les muscles à se détendre. Effectivement, elle vous soulage les nausées et l’anxiété. Cette plante peut aussi réduire les gaz et les ballonnements abdominaux.

Toutes nos tisanes

Muscles : crampes et douleurs

Une crampe musculaire est une contraction soudaine et involontaire d’un ou plusieurs de vos muscles. Les causes des crampes ou douleurs musculaires sont multiples : utilisation excessive d’un muscle, déshydratation, stress ou fatigue. Parfois, la crampe peut apparaître sans raison apparente, à cause d’un signal défectueux du système nerveux qui dicte au muscle de se contracter. Certains remèdes simples et faciles sont possibles pour soulager les douleurs musculaires.

Calcium et magnésium

90% des crampes musculaires sont dues à une carence en calcium. Vous pouvez combler ce manque en prenant chaque jour des compléments à base de calcium mais si les crampes persistent, vous avez probablement besoin de combiner les compléments. Le magnésium, quant à lui, permet d’entretenir des muscles normaux et la fonction nerveuse. N’oubliez pas également qu’il faut boire beaucoup d’eau minérale.

Nos compléments alimentaires à base de calcium et magnésium


La camomille

Herbe antique utilisée pour traiter de nombreuses maladies y compris les douleurs musculaires, la camomille a des propriétés anti-inflammatoires. Si le thé à la camomille peut aider à détendre les muscles, l’huile essentielle de camomille aide également à soulager les douleurs musculaires lorsque vous l’appliquer localement.

La vitamine D

Les personnes sujettes aux douleurs musculaires ou aux crampes régulières peuvent manquer de vitamine D. N’hésitez pas à prendre des compléments alimentaires pour combler cette vitamine, que vous pouvez également trouver dans les aliments comme les œufs, le poisson et le lait enrichi.

Le jus de cerise

La cerise peut aider dans la lutte contre l’inflammation et les douleurs musculaires, très communes chez les coureurs par exemple. De même, le jus de cerise peut réduire la douleur après l’effort.

Carence en fer : les différents symptômes

L’importance du fer

Le fer est un nutriment essentiel, mais beaucoup de personnes présentent des carences. Essentiel, il participe au bon fonctionnement de vos cellules. Aussi, il participe au bon déroulement de votre mémoire et de votre concentration, aide à lutter contre la dépression, fournit de l’énergie au corps et forme les hémoglobines dans les globules rouges. Le symptôme le plus connu de l’anémie est la fatigue. Cette dernière se produit lorsque votre corps ne possède plus assez de globules rouges pour transporter et diffuser l’oxygène dans toutes ses différentes parties.

Si vous avez des règles abondantes

Chez les femmes, la première cause de carence en fer est due à des règles douloureuses et abondantes. En effet, les femmes se sentent fatiguées puisqu’elles perdent trop de sang et n’en remplacent que la moitié. Si vous changez votre tampon plus souvent que toutes les deux heures, parlez-en à votre gynécologue.

Vous êtes pâle

Les hémoglobines donnent à votre sang cette couleur rouge, et ainsi votre peau présente sa teinte rose. De faibles niveaux de protéines peuvent impacter directement la couleur de votre peau.

Irritabilité et autres symptômes

Tout d’abord, la carence en fer peut vous faire sentir plus anxieux. Les autres symptômes possibles sont une langue rouge ou enflammée, des étourdissements, des maux de tête, des difficultés à maintenir la température du corps, des essoufflements et de l’irritabilité, dus à la fatigue et au stress causés par le manque d’oxygène.

Nos compléments alimentaires à base de fer

Les bienfaits de l’huile de girofle

L’huile de girofle peut réduire les maux de dents, mais elle peut aussi aider à traiter les maladies respiratoires et digestives. Les clous de girofle pourraient également aider à traiter certains cancers.
L’huile de girofle et histoire
L’huile de girofle peut être achetée dans la plupart des pharmacies. Elle possède des propriétés antibactériennes, des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Elle aurait également une influence sur le traitement de certains cancers. Le principal composant de l’huile de clou de girofle est l’eugénol, composé qui donne cet arôme caractéristique.

Originaire d’Indonésie, les clous de girofle sont cultivés au Sri Lanka, en Inde et en Afrique orientale. L’huile de girofle fut utilisée pendant des siècles en Inde, notamment pour traite les maladies respiratoires et les troubles digestifs.


Les bienfaits

L’huile de clou de girofle peut traiter les douleurs dentaires mais il faut l’utiliser avec précaution. En effet, le clou de girofle et l’eugénol sont des substances pouvant provoquer des irritations chez certaines personnes. Demandez conseil à votre pharmacien avant d’en utiliser. En outre, l’eugénol est un antibactérien efficace et un antioxydant puissant. Les clous de girofle peuvent aussi être utilisés comme agent de conservation des aliments.
Enfin, le clou de girofle peut avoir une action pour protéger les ulcères d’estomac. Par ailleurs, il encourage la production de mucus dans le système respiratoire, pouvant ainsi traiter la toux.