3 façons de rester heureux cet hiver

Si vous souffrez du blues de l’hiver, découvrez quelques façons de rester heureux même pendant les jours les plus sombres.

Trouvez des activités pour profiter de l’hiver

Un monde pluvieux, de neige, de glace ou de froid est un joli monde à part, où les sons et les odeurs lui sont propres. Si vous êtes amateurs de photos par exemple, l’hiver est une réelle source d’inspiration et présente des couleurs différentes, idéales pour travailler.

Offrez vous de longues promenades

S’offrir une grande balade est l’une des plus grandes joies de l’hiver ! S’il y a quelque chose de magique, c’est grâce à cette puissante lumière du matin qui vous permet d’apprécier la nature différemment. Si vous avez un chien, promenez-le même pendant l’hiver, en en prenant soin (voir notre article sur comment protéger son chien en hiver).

Mangez des aliments sains

Si vous ne vous souciez pas, ni de votre alimentation, ni de ce que vous buvez, cela peut vous rendre faible et apathique tout l’hiver. Une alimentation saine est excellente pour le cerveau, comme les légumes verts, les choux de Bruxelles, les patates douces et les aliments riches en Oméga 3. Par ailleurs, maintenez votre apport en vitamines. La vitamine B est importante pour aider à ne plus avoir le blues hivernal.

Tous nos compléments en vitamines B

 

Conseils pour prendre soin de votre chien cet hiver

La saison d’hiver est une jolie période de l’année, rimant avec fêtes et vacances. Cependant, il faut être conscient et prudent avec son chien, cette saison pouvant être un danger pour lui. Tous les chiens ne sont pas égaux quant à leur tolérance au froid. Bien sûr, un Husky de Sibérie est davantage préparé à la neige qu’un Chihuahua, même si cela ne signifie pas qu’il ne peut pas avoir des gelures ou hypothermies, notamment lors de conditions météorologiques extrêmes.

Augmentez les calories

Pour un chien qui passe beaucoup de temps à l’extérieur, augmentez la quantité de nourriture par rapport à ce qu’il a l’habitude de manger. Vous pouvez par exemple passer d’un repas par jour à deux voire même trois, donnés en petites portions. Par ailleurs, vous pouvez simplement changer la nourriture et opter pour une plus riche en calories.

À l’intérieur

Pensez à laisser votre chien à l’intérieur pendant les mois de gel, surtout si vous habitez dans des régions plus froides. Par ailleurs, le fait de se mettre au chaud après avoir été dans le froid peut provoquer des démangeaisons et desquamations de la peau, notamment à cause de l’air sec. Pensez donc à humidifier votre intérieur et à sécher votre chien dès qu’il rentre, en prenant soin de ses pattes et coussinets (pensez à bien sécher entre). Retirez aussi toutes les petites boules de neige formées entre ses coussinets.

Ne rasez jamais de près votre chien en hiver et habillez-le !

Une couche supplémentaire fournit davantage de chaleur. Si votre chien a des poils courts, pensez à lui mettre un manteau ou un pull avec un col haut, pour une couverture depuis la base de la queue jusqu’au ventre.
Si votre chien a un poil fin, n’hésitez pas à lui mettre une veste d’hiver. Assurez-vous que la veste est confortable et que votre chien n’urine pas sur la sangle du ventre, ce qui pourrait par la suite aggraver les engelures ou les lésions dues au froid.
Gardez un œil sur les gelures
20 minutes de marche à l’extérieur ne posent normalement pas de problème, mais si votre chien court pendant des heures ou s’il est dehors pendant un temps prolongé, des cristaux de glace peuvent se développer dans les extrémités comme les oreilles, le prépuce, la vulve, le bout de la queue ou les pattes. Soyez très prudent si vous notez certains signes comme des rougeurs, froideurs au toucher, gonflements ou desquamations des tissus.

Si vous constatez des signes de gelures, mettez votre chien à l’abri et au chaud immédiatement.

Souffrez-vous d’un manque de magnésium ?

Les symptômes d’un manque de magnésium peuvent correspondre à des crampes musculaires, des tics faciaux, des troubles du sommeil, une dépression, des maux de tête, des syndromes prémenstruels et autres douleurs chroniques. Alors, qui signifie exactement une carence en magnésium et quels en sont les symptômes ?

Fonction du magnésium

Le magnésium est impliqué dans plus de 300 réactions biochimiques dans le corps. Il permet de maintenir la régularité de la contraction et relaxation du muscle, la fonction nerveuse, le rythme cardiaque, un système immunitaire sain et des os forts et solides. Il contribue à la production et au transport de l’énergie, à la fabrication des protéines et des réactions enzymatiques. En outre, il régule le taux de sucre dans le sang, permet une pression artérielle normale et prévient de certains problèmes chroniques comme l’hypertension, les problèmes cardio-vasculaires et le diabète.

Symptômes neurologiques

Les premiers signes d’une carence en magnésium peuvent correspondre à des troubles gastro-intestinaux. Ces problèmes peuvent aller d’une simple perte d’appétit jusqu’à des nausées ou des vomissements.
Par ailleurs, certaines études ont montré un lien entre le magnésium et le système nerveux. Dans certains cas, ce minéral semble avoir un effet positif sur le stress, l’irritabilité, l’anxiété et la dépression. En outre, les problèmes de mémoire ou cognitifs peuvent être dus à un manque de magnésium.

Symptômes musculaires

Il a été démontré que le magnésium permettait de stabiliser l’axone, la fibre nerveuse qui transmet les informations loin des cellules nerveuses du corps humain. Lorsque la quantité de magnésium baisse, le résultat influence l’activité neuromusculaire, ce qui peut engendrer des tremblements musculaires, des crampes, des spasmes et une certaine faiblesse musculaire. De plus, une carence en magnésium provoque d’autres symptômes comme des vertiges, une perte d’équilibre et la tête qui tourne.

Symptômes cardiovasculaires

Un taux de magnésium trop bas peut avoir un réel impact sur l’activité cardiaque, au même niveau de ce que l’on pense traditionnellement quant à l’influence importante de la graisse ou du cholestérol. Une recherche antérieure a révélé qu’un taux faible de magnésium était lié à de nombreux facteurs de risques cardiovasculaires connus comme l’hypertension artérielle, l’accumulation de la plaque artérielle, le cholestérol et le durcissement des artères. Les personnes souffrant d’un manque de ce minéral sont sujettes à une arythmie ou un rythme cardiaque anormal.

Tous nos compléments alimentaires à base de magnésium

Décembre : des conseils pour éviter de tomber malade

L’hiver et le mois de décembre correspondent à la saison des rhumes et de la grippe. Chaque année, plus d’un milliard de cas de rhumes sont recensés, et 200 000 personnes sont hospitalisées à cause de complications de grippe. Découvrez quelques conseils efficaces pour limiter les risques d’attraper un rhume ou une grippe.

Lavez vos mains et éloignez-les de votre visage

La plupart des gens touchent inconsciemment leur bouche, leur nez, les yeux et leurs lèvres des centaines de fois par jour. Cependant, la meilleure façon d’attraper un rhume est de faire entrer le virus dans votre système par le nez, les yeux et la bouche. Ainsi, évitez de vous toucher le visage en vous rongeant les ongles par exemple, ou en vous grattant le nez.

En vous lavant les mains fréquemment, au moins 20 secondes avec du savon et de l’eau, vous pouvez éliminer le virus de vos mains et ainsi tuer sa prolifération. En l’absence d’eau et de savon, et si cela est compliqué de vous laver les mains régulièrement, gardez un gel désinfectant pour les mains près de vous.

Air frais et désinfection de la maison

Il est vraiment important d’ouvrir régulièrement vos fenêtres pendant l’hiver. Dormir et rester dans une chambre non aérée et sans air qui circule augmente le risque d’attraper des virus.

Les virus du rhume et de la grippe peuvent rester vivants sur les surfaces pendant plus de 2 heures. Ainsi, il est indispensable de se laver les mains fréquemment, surtout lorsque vous êtes en lieu public. Désinfectez votre maison très régulièrement, en accordant une attention particulière aux poignées de porte et de tiroirs, aux comptoirs de cuisine et aux télécommandes.

Dormez profondément

Le fait de ne pas dormir influe sur votre système immunitaire, ce qui vous rend plus vulnérable aux microbes. Une semaine de travail avec moins de quatre heures de sommeil par nuit peut modifier la fonction des gènes, en changeant les voies qui passent dans votre système immunitaire, et peut ainsi développer l’inflammation.

Buvez de l’eau

Pour se débarrasser des germes et des microbes, l’eau est primordiale, permettant au corps de se « rincer ». Si vous sentez apparaître les symptômes du froid, buvez énormément d’eau afin d’empêcher le développement du rhume et de la grippe. Par ailleurs, l’eau vous permet d’être bien hydraté et de rester sain.

Mangez sain

Un grand nombre de maladies peut être totalement guéri en changeant simplement ses habitudes alimentaires, et en optant pour une alimentation saine. Privilégiez un apport important en antioxydants, vitamines et eau. N’oubliez pas que manger 8 portions de légumes colorés chaque jour maintient votre système immunitaire en forme.