Carence en fer : les différents symptômes

L’importance du fer

Le fer est un nutriment essentiel, mais beaucoup de personnes présentent des carences. Essentiel, il participe au bon fonctionnement de vos cellules. Aussi, il participe au bon déroulement de votre mémoire et de votre concentration, aide à lutter contre la dépression, fournit de l’énergie au corps et forme les hémoglobines dans les globules rouges. Le symptôme le plus connu de l’anémie est la fatigue. Cette dernière se produit lorsque votre corps ne possède plus assez de globules rouges pour transporter et diffuser l’oxygène dans toutes ses différentes parties.

Si vous avez des règles abondantes

Chez les femmes, la première cause de carence en fer est due à des règles douloureuses et abondantes. En effet, les femmes se sentent fatiguées puisqu’elles perdent trop de sang et n’en remplacent que la moitié. Si vous changez votre tampon plus souvent que toutes les deux heures, parlez-en à votre gynécologue.

Vous êtes pâle

Les hémoglobines donnent à votre sang cette couleur rouge, et ainsi votre peau présente sa teinte rose. De faibles niveaux de protéines peuvent impacter directement la couleur de votre peau.

Irritabilité et autres symptômes

Tout d’abord, la carence en fer peut vous faire sentir plus anxieux. Les autres symptômes possibles sont une langue rouge ou enflammée, des étourdissements, des maux de tête, des difficultés à maintenir la température du corps, des essoufflements et de l’irritabilité, dus à la fatigue et au stress causés par le manque d’oxygène.

Nos compléments alimentaires à base de fer

Optez pour le bien-être intestinal

De nombreuses maladies chroniques et symptômes aigus sont en relation avec notre système digestif, notre flore intestinale et notre alimentation. Grand sensible, notre système digestif est aussi influencé par nos habitudes de vie et nos émotions. Pour un confort intestinal optimal, découvrez quelques conseils…

Une alimentation équilibrée et diversifiée

Le plus important pour le système digestif et l’assurance de son bon fonctionnement reste bien sûr l’alimentation. Ainsi, optez pour une cuisine faite maison et oubliez les préparations industrielles. Les maladies digestives et intestinales sont plus fréquentes dans les pays où l’on consomme le plus de produits transformés, trop gras, trop salés et trop sucrés.

Pensez à bien diversifier et équilibrer vos plats, et prenez le temps de manger : en mastiquant bien les aliments et en mangeant lentement, vous facilitez l’assimilation des aliments et soulagez ainsi le travail de la chaîne digestive. Enfin, limitez l’alcool et le café, boissons très agressives pour les muqueuses gastro-intestinales.

Mangez des fibres !

Les fibres sont essentielles pour l’harmonie intestinale et opèrent une véritable action mécanique sur le transit. Dotées d’un rôle régulateur du transit et prébiotiques, les fibres nourrissent les bonnes bactéries de notre intestin. Ainsi, faites le plein de fruits et de légumes comme les poires, pommes, raisins, oranges, coings, poireaux, asperges, artichauts, endives et bien d’autres ! Vous pouvez aussi opter pour des produits céréaliers complets et des fibres solubles contenues par exemple dans l’avoine, le seigle ou l’orge.

Restez zen

L’intestin est aussi le reflet de nos émotions. Si nous sommes angoissés, stressés, énervés, contrariés ou préoccupés, cela aura forcément un impact sur notre intestin. Ainsi, il est important d’essayer de prendre du recul et relativiser les situations, pour retrouver un ventre en pleine santé. Enfin, pour un transit qui fonctionne, ne vous retenez pas et prenez l’habitude d’aller aux toilettes au moins une fois par jour, pour ainsi éviter la constipation chronique.

Tous nos compléments alimentaires pour favoriser le transit intestinal

Bien récupérer après un rhume, une angine ou une grippe

Le changement de saison et de température entraîne souvent un rhume, mal de gorge, angine, bronchite ou grippe. Pour éradiquer complètement les microbes et bactéries, il faut un minimum d’une semaine pour éviter la rechute. Une fois guérie, la maladie nous laisse malgré tout fatigués, et quelques solutions sont possibles pour vite retrouver la forme.

Assainir l’organisme

Après un rhume ou une angine, vous pouvez déposer dans votre diffuseur des gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus globulus ou de pin maritime. Cette préparation assainit le système ORL, renforce le système immunitaire et purifie votre intérieur. Attention, elle n’est pas adaptée aux femmes enceintes ni aux enfants.

>> Nos huiles essentielles d’Eucalyptus globulus

Vous pouvez aussi appliquer localement de l’huile essentielle de bois de rose et niaouli sur votre gorge, en massant pour la faire pénétrer. Cette préparation adoucit largement la gorge et assainit le système ganglionnaire. Pour calmer les irritations, notamment après une bronchite, demandez à votre pharmacien une bouteille d’extrait de plante fraîche d’échinacée, à boire le matin mélangée avec de l’eau.

>> Huile essentielle de bois de rose

Après une grippe, optez pour le sureau noir. Efficace contre les symptômes de l’état grippal, cette plante détoxique l’organisme et vous permet de retrouver votre forme.

Reprendre des forces grâce à l’alimentation

Après une angine, évitez les aliments trop acides, salés ou épicés et optez pour une alimentation neutre. Privilégiez les soupes, purées et compotes pour apaiser la gorge et aider les muqueuses à cicatriser. Mangez vitaminé ! En effet, la vitamine C est essentielle pour bien récupérer, renforcer l’organisme et stimuler la production de globules rouges, qui permettront d’oxygéner le corps. Mangez donc des fruits comme des oranges ou du pamplemousse ainsi que des légumes.

En compléments alimentaires, misez sur le magnésium notamment après une grippe, qui vous aidera à lutter contre la fatigue et faiblesse musculaire. Enfin, buvez beaucoup d’eau pour réhydrater l’organisme.

>> Magnésium