Des méthodes pour arrêter de fumer

On le sait tous, le tabac est nocif pour notre santé. Si vous décidez d’arrêter de fumer, plusieurs stratégies vous aideront à stopper la cigarette et à tenir sur le long terme. Il est en effet important de choisir un traitement adapté à votre niveau de dépendance et à votre façon de vivre.

Les substituts nicotiniques

Adaptés aux fumeurs dépendants à la nicotine, ces substituts apportent de la nicotine à l’organisme afin de diminuer les symptômes de sevrage. Les patchs, ou timbres, sont à coller sur la peau et délivrent de la nicotine en continu (pendant 16 ou 24 heures). Les formes orales, quant à elles, sont des gommes à mâcher, comprimés sublinguaux ou pastilles à sucer qui délivrent la nicotine au cerveau plus vite que les patchs.

Sachez que aujourd’hui, les patchs et formes orales sont souvent associés. Les gommes seront préférées par les personnes qui ont l’habitude de mâcher, l’inhaleur à celles qui ont besoin du geste de tenir la cigarette entre les doigts. Le résultat étant intéressant (40% à 50% d’arrêt à trois mois), la Haute Autorité de santé recommande ce traitement, en vente en pharmacie.

L’acupuncture

Appropriée aux fumeurs qui préfèrent arrêter de fumer sans médicament, l’acupuncture permet, grâce à des aiguilles, de stimuler certains points du corps ou de l’oreille (auriculothérapie) afin de stimuler les organes épurateurs (foie, rein), d’éliminer les résidus du tabac et de réduire la sensation de manque. D’autres points sont ciblés pour impacter le changement de comportement. Rôle d’accompagnement médical, l’acupuncture aide dans l’arrêt du tabac.

La cigarette électronique

Pour ceux qui veulent garder le geste, cette fausse cigarette peut contenir ou non, en plus d’une cartouche aromatisée, de la nicotine. Grâce à un inhalateur en guise de filtre et un pulvérisateur électronique, on aspire de la nicotine vaporisée sans combustion. Si le principe est intéressant, la concept de la cigarette électronique se rapproche de l’inhaleur mais sans répondre aux mêmes contraintes de sécurité et d’efficacité puisqu’il ne s’agit pas d’un médicament.