Santé mentale : quelques causes

Mal manger, stress, anxiété, poids, vision de notre corps et autres facteurs peuvent influencer dans le développement de la dépression. En effet, la dépression est un véritable problème de santé mentale qui affecte beaucoup de gens. Quelques explications sont possibles…

L’anxiété et le stress

L’anxiété peut réellement affecter notre santé cardio-vasculaire. Effectivement, les gens souffrant de troubles de panique ont un risque plus élevé d’AVC. Ces symptômes se manifestent souvent par la transpiration et des palpitations. Il est important d’en parler à un médecin si c’est votre cas.
Le fait d’être stressé pourrait aussi être génétique, impactant réellement notre bien-être mental.

Le poids
Pour les femmes, le fait d’être mince ou de mincir les rend de bonne humeur. Cette vision positive de notre corps aiderait à contrer la dépression. Lorsque les gens perdent du poids, ils deviennent plus heureux ! En outre, ces personnes deviennent aussi plus actives, ce qui aide considérablement à vaincre la dépression.

Manger gras
Public Health Nutrition a publié une étude qui explique que la consommation de produits de boulangerie et les fast food (petits gâteaux, croissants, beignets, hot-dogs, pizza ou hamburgers) est étroitement liée à la dépression. Les clients habitués aux restaurants types fast food ont 51% plus de risques de développer une dépression, si l’on compare aux personnes qui n’y vont pas ou que rarement.

Insomnies : la valériane pour se détendre

Plante sédative légère et décontractante, la valériane est conseillée en cas de troubles du sommeil liés à l’anxiété ou à l’agitation nerveuse. Reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé pour son efficacité globale sur la qualité du sommeil, elle apaise le système nerveux.

Un tranquillisant naturel

L’avantage de la valériane est qu’elle n’a pas beaucoup d’effets secondaires, à part la somnolence si on en prend trop. Plante assez commune qui pousse à l’état sauvage, elle a été utilisée au cours des siècles contre l’épilepsie, les contractions musculaires, les palpitations cardiaques et au Moyen-Âge, reconnue comme plante qui guérit tout.

Aujourd’hui, elle est recommandée contre les troubles du sommeil et les états anxieux comme les angoisses, les troubles paniques ou la nervosité excessive. Cette plante médicinale régule les troubles du sommeil et facilite l’endormissement après plusieurs jours de traitement. Elle rééquilibre ainsi le sommeil en resynchronisant ses différentes phases.

Nos gélules de Valériane

 

Des méthodes pour arrêter de fumer

On le sait tous, le tabac est nocif pour notre santé. Si vous décidez d’arrêter de fumer, plusieurs stratégies vous aideront à stopper la cigarette et à tenir sur le long terme. Il est en effet important de choisir un traitement adapté à votre niveau de dépendance et à votre façon de vivre.

Les substituts nicotiniques

Adaptés aux fumeurs dépendants à la nicotine, ces substituts apportent de la nicotine à l’organisme afin de diminuer les symptômes de sevrage. Les patchs, ou timbres, sont à coller sur la peau et délivrent de la nicotine en continu (pendant 16 ou 24 heures). Les formes orales, quant à elles, sont des gommes à mâcher, comprimés sublinguaux ou pastilles à sucer qui délivrent la nicotine au cerveau plus vite que les patchs.

Sachez que aujourd’hui, les patchs et formes orales sont souvent associés. Les gommes seront préférées par les personnes qui ont l’habitude de mâcher, l’inhaleur à celles qui ont besoin du geste de tenir la cigarette entre les doigts. Le résultat étant intéressant (40% à 50% d’arrêt à trois mois), la Haute Autorité de santé recommande ce traitement, en vente en pharmacie.

L’acupuncture

Appropriée aux fumeurs qui préfèrent arrêter de fumer sans médicament, l’acupuncture permet, grâce à des aiguilles, de stimuler certains points du corps ou de l’oreille (auriculothérapie) afin de stimuler les organes épurateurs (foie, rein), d’éliminer les résidus du tabac et de réduire la sensation de manque. D’autres points sont ciblés pour impacter le changement de comportement. Rôle d’accompagnement médical, l’acupuncture aide dans l’arrêt du tabac.

La cigarette électronique

Pour ceux qui veulent garder le geste, cette fausse cigarette peut contenir ou non, en plus d’une cartouche aromatisée, de la nicotine. Grâce à un inhalateur en guise de filtre et un pulvérisateur électronique, on aspire de la nicotine vaporisée sans combustion. Si le principe est intéressant, la concept de la cigarette électronique se rapproche de l’inhaleur mais sans répondre aux mêmes contraintes de sécurité et d’efficacité puisqu’il ne s’agit pas d’un médicament.

Vieillir en bonne santé, un objectif de l’OMS

Les personnes âgées de plus de 60 ans devraient doubler d’ici à 2050. Ce constat d’un vieillissement inéluctable de la population mondiale a fait l’objet d’un rapport publié mercredi 30 septembre dernier par l’Organisation mondiale de la santé et relayé par Le Monde. L’OMS indique qu’il faudra transformer les systèmes sanitaires afin que les personnes âgées vivent en bonne santé.

Une prise en charge plus importante

Pour que les séniors continuent à garder un rôle actif dans la société, les pouvoirs publics devront mettre en place un système adapté à leurs besoins. L’implication des personnes âgées participe à l‘équilibre de la famille en général, mais aussi à celui de la société.

L’OMS propose des changements importants comme harmoniser les systèmes de santé aux besoins de séniors, développer un système de soins de longue durée, créer des environnements facilitateurs pour les personnes âgées et améliorer la compréhension de ce sujet, ce qui passe aussi par une meilleure communication avec les familles.

Vieillir en bonne santé

L’objectif n’est donc pas de vivre jusqu’à cent ans sans aucune maladie, mais bien de mettre en place un système qui permet aux populations vieillissantes d’être actif et en forme jusqu’au bout. L’OMS considère « qu’il est possible de faire quelque chose dans tous les contextes, quel que soit le niveau de développement socio-économique ».

Optez pour le bien-être intestinal

De nombreuses maladies chroniques et symptômes aigus sont en relation avec notre système digestif, notre flore intestinale et notre alimentation. Grand sensible, notre système digestif est aussi influencé par nos habitudes de vie et nos émotions. Pour un confort intestinal optimal, découvrez quelques conseils…

Une alimentation équilibrée et diversifiée

Le plus important pour le système digestif et l’assurance de son bon fonctionnement reste bien sûr l’alimentation. Ainsi, optez pour une cuisine faite maison et oubliez les préparations industrielles. Les maladies digestives et intestinales sont plus fréquentes dans les pays où l’on consomme le plus de produits transformés, trop gras, trop salés et trop sucrés.

Pensez à bien diversifier et équilibrer vos plats, et prenez le temps de manger : en mastiquant bien les aliments et en mangeant lentement, vous facilitez l’assimilation des aliments et soulagez ainsi le travail de la chaîne digestive. Enfin, limitez l’alcool et le café, boissons très agressives pour les muqueuses gastro-intestinales.

Mangez des fibres !

Les fibres sont essentielles pour l’harmonie intestinale et opèrent une véritable action mécanique sur le transit. Dotées d’un rôle régulateur du transit et prébiotiques, les fibres nourrissent les bonnes bactéries de notre intestin. Ainsi, faites le plein de fruits et de légumes comme les poires, pommes, raisins, oranges, coings, poireaux, asperges, artichauts, endives et bien d’autres ! Vous pouvez aussi opter pour des produits céréaliers complets et des fibres solubles contenues par exemple dans l’avoine, le seigle ou l’orge.

Restez zen

L’intestin est aussi le reflet de nos émotions. Si nous sommes angoissés, stressés, énervés, contrariés ou préoccupés, cela aura forcément un impact sur notre intestin. Ainsi, il est important d’essayer de prendre du recul et relativiser les situations, pour retrouver un ventre en pleine santé. Enfin, pour un transit qui fonctionne, ne vous retenez pas et prenez l’habitude d’aller aux toilettes au moins une fois par jour, pour ainsi éviter la constipation chronique.

Tous nos compléments alimentaires pour favoriser le transit intestinal

Bien récupérer après un rhume, une angine ou une grippe

Le changement de saison et de température entraîne souvent un rhume, mal de gorge, angine, bronchite ou grippe. Pour éradiquer complètement les microbes et bactéries, il faut un minimum d’une semaine pour éviter la rechute. Une fois guérie, la maladie nous laisse malgré tout fatigués, et quelques solutions sont possibles pour vite retrouver la forme.

Assainir l’organisme

Après un rhume ou une angine, vous pouvez déposer dans votre diffuseur des gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus globulus ou de pin maritime. Cette préparation assainit le système ORL, renforce le système immunitaire et purifie votre intérieur. Attention, elle n’est pas adaptée aux femmes enceintes ni aux enfants.

>> Nos huiles essentielles d’Eucalyptus globulus

Vous pouvez aussi appliquer localement de l’huile essentielle de bois de rose et niaouli sur votre gorge, en massant pour la faire pénétrer. Cette préparation adoucit largement la gorge et assainit le système ganglionnaire. Pour calmer les irritations, notamment après une bronchite, demandez à votre pharmacien une bouteille d’extrait de plante fraîche d’échinacée, à boire le matin mélangée avec de l’eau.

>> Huile essentielle de bois de rose

Après une grippe, optez pour le sureau noir. Efficace contre les symptômes de l’état grippal, cette plante détoxique l’organisme et vous permet de retrouver votre forme.

Reprendre des forces grâce à l’alimentation

Après une angine, évitez les aliments trop acides, salés ou épicés et optez pour une alimentation neutre. Privilégiez les soupes, purées et compotes pour apaiser la gorge et aider les muqueuses à cicatriser. Mangez vitaminé ! En effet, la vitamine C est essentielle pour bien récupérer, renforcer l’organisme et stimuler la production de globules rouges, qui permettront d’oxygéner le corps. Mangez donc des fruits comme des oranges ou du pamplemousse ainsi que des légumes.

En compléments alimentaires, misez sur le magnésium notamment après une grippe, qui vous aidera à lutter contre la fatigue et faiblesse musculaire. Enfin, buvez beaucoup d’eau pour réhydrater l’organisme.

>> Magnésium

 

Soigner les aphtes, ces ulcérations douloureuses

Petits ulcères superficiels qui se forment le plus souvent sur les muqueuses à l’intérieur de la bouche, les aphtes buccaux sont souvent douloureux. Il est possible de soigner ces aphtes de manière efficace, avec des produits qui cautérisent et qui aident à la cicatrisation, pour retrouver un confort buccal optimal.

Causes et facteurs

Les aphtes ne sont pas d’origine infectieuse, donc non contagieux. Plusieurs facteurs, y compris l’hérédité, pourraient déclencher et contribuer à leur développement.

Les aphtes peuvent apparaître à cause la fatigue et du stress, à cause d’une petite plaie dans la bouche occasionnée par des appareils dentaires, prothèse ou mordillement par exemple, à cause de carence en vitamines et minéraux, notamment fer et vitamines B, à cause de certaines allergies ou encore de sevrage tabagique.

Par ailleurs, les aphtes apparaissent très régulièrement à cause de certains aliments et sensibilités alimentaires, comme le café, le chocolat, les noix, le fromage ou aliments très acides.

Aphte et traitements

Pour soulager la douleur et aider l’aphte à disparaître, vous pouvez utiliser certains remèdes. Tout d’abord, un rince-bouche peut soulager l’inflammation. Certains contiennent de la cortisone, des anti-inflammatoires un antibiotique ou anesthésique local qui permet d’accélérer la guérison et empêche que l’aphte ne grossisse. Vous pouvez aussi opter pour un gel, une pommade, un bain de bouche ou un liquide anesthésique qui protègent la muqueuse et soulagent la douleur. Enfin, une personne qui souffre d’aphte récurrent et douloureux peut avoir recours à d’autres traitements comme la cortisone par voie orale, prescrite par un médecin et assez rare compte tenu des effets indésirables.

Si vous êtes sujets aux aphtes, et en cas de carence en nutriments, pensez aux compléments alimentaires riches en vitamines et minéraux.

>> Tous nos bains de bouche, gels et sprays contre les aphtes

 

 

Le manque de sommeil donne faim !

Lorsque l’on est fatigués, nous avons envie de manger plus gras, plus sucré et plus salé afin de compenser ce manque de sommeil. Ainsi, la fatigue aurait des impacts sur le surpoids…

Hormones et grignotage

Lorsque l’on a envie de dormir, la sécrétion de la leptine, hormone, est considérablement diminuée. Son rôle de régulation des besoins énergétiques n’est plus assumé, ce qui ferait augmenter l’appétit, le grignotage et un apport fort en calories, avec des envies de fast-food, beignets, pâtisseries, pizzas et viennoiseries. La prise de poids aurait donc un lien direct avec le manque de sommeil.

Par ailleurs, le manque de sommeil augmenterait aussi les niveaux de ghréline, une hormone digestive qui stimule l’appétit.

Fatigue et cerveau

Plus fatigué, notre cerveau ne contrôle plus les pulsions alimentaires. La zone des capacités cognitives comme la concentration, la mémoire, la planification ou la prise d’initiatives, appelée cortex préfrontal qui commande nos pulsions, serait affaiblie ce qui aurait un véritable lien sur nos pulsions alimentaires.

 

Les chiens et chats font aussi leur rentrée

Après le rythme des vacances et un été en plein air, les animaux de compagnie doivent reprendre eux aussi un rythme. Les enfants étant repartis à l’école et les adultes au travail, les chiens et chats se retrouvent seuls. Voici quelques conseils à suivre pour que vos animaux ne souffrent pas de dépression et restent en forme !

Évitez la déprime du retour

Habitués à la présence de leurs maîtres, les animaux doivent se réadapter doucement à leur absence durant la journée. Même si cette déprime est souvent passagère, certains animaux plus sensibles peuvent se montrer apathiques, avec une baisse considérable de l’appétit par exemple voire un trouble du comportement. Ainsi, montrez-vous attentif à votre animal et favorisez le contact avec lui. En cas de gosse déprime, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire qui pourra prescrire un traitement pour la soigner.

Profitez encore des beaux jours

Les jours étant encore longs et à la sortie du travail, emmenez votre chien en balade et n’hésitez pas à jouer avec lui. Vous pouvez aussi lui faire pratiquer une activité physique avec vous, comme la course à pied ou le vélo. À côté de vous, il pourra se défouler intégralement ! Pour les chats, les parties de jeu sont aussi les bienvenues afin de les stimuler.

Les parasites aussi font leur rentrée !

Anticipez les parasites grâce à des traitements préventifs contre les parasites internes ou externes. Vers, puces, tiques ou poux, pensez à traiter votre animal des ces parasites qui ont tendance à largement se proliférer à l’automne. Pour le bien-être de vos chiens ou chats, ces traitements les aideront considérablement à rester en forme pour la rentrée ! N’oubliez pas que le mois de septembre est aussi le bon moment pour réaliser un bilan de santé de vos animaux chez le vétérinaire.

>> Tous nos produits vétérinaires

 

Une rentrée en pleine forme !

Le retour des vacances et la ligne droite vers l’automne nous font prendre de bonnes résolutions ! Pour garder la forme à la rentrée, découvrez des conseils vitaminés !

Continuez à faire du sport !

Pour garder votre vitalité, votre sourire et votre bonne humeur, il est primordial de garder une activité physique régulière qui vous aidera à vous sentir bien. En effet, les endorphines, ou hormones du plaisir, sont libérées, ce qui facilite le bien-être. Les jours étant encore longs et parfois ensoleillés, n’hésitez pas à sortir en fin de journée, y compris après une bonne journée de travail. Vous pouvez courir, faire du vélo, et même marcher, ce qui est suffisant pour garder votre tonus. La natation et la gymnastique sont aussi des activités excellentes pour bien affronter l’automne ! De plus, ces activités vous permettront d’évacuer complètement votre stress.

Faites le plein de vitamines !

Durant l’été, vous avez pris l’habitude de manger des fruits et légumes frais, pourvus de vitamines. Continuez à varier les couleurs pour poursuivre votre alimentation variée et équilibrée, qui vous apporteront les vitamines nécessaires pour mieux vous défendre contre les agressions extérieures. Mangez léger surtout le soir, pour mieux dormir et vous réveiller en pleine forme ! Une alimentation riche en végétaux vous permettra aussi de lutter contre les coups de fatigue.

Ne négligez pas votre sommeil

Après le rythme décalé des vacances à se coucher tard, il est important de reprendre un rythme raisonnable pour bien se reposer et bien récupérer. Écoutez votre corps et ses signes de fatigue, en évitant de trop prolonger la soirée devant la télévision ou l’ordinateur, ces facteurs étant aussi excitants avant le coucher. Préférez un bon bouquin au lit, et essayez d’éteindre la lumière rapidement. En effet, les heures de sommeil avant minuit sont les plus bénéfiques pour l’organisme. Privilégiez ainsi une bonne nuit de sommeil en vous couchant tôt… Dormir bien est primordial pour se réveiller comme une fleur et affronter la journée !